l'Assunta, pour flûte basse

Publié le par marybel dessagnes et chantal robillard



L'Assunta, pour flûte basse

(pièce musicale de Marybel Dessagnes)


Cet instrument au timbre grave et chaud est utilisé ici pour ses couleurs, proches des harmoniques naturelles de do.
Une voix "céleste" se rajoute, la flûtiste chantant et jouant des fondamentales graves en même temps. C'est une allusion à la quintina des
voix sardes.
La notion d'élévation est à rapprocher du poème de Chantal "onzain pour la Glorieuse" ( voir ce poème sur le blog  Venise, poèmes de voyage, en cliquant sur le lien, à droite de cet article).


marybel d.
************

 

_0956-copie-1.JPG

 

 

 

 

 



marybel, j'ai été très émue par cette voix céleste qui chantait dans les aigus tout en douceur et jouait du grave en même temps, ça allait si bien avec ce magnifique tableau du Titien !

sais-tu qu'il fait 8 mètres de haut ? oui, huit mètres !!! l'Assunta elle-même devant bien en faire 3 à elle seule ; imaginez un peu : une robe rouge vermillon de 3 mètres de haut... ! ce tableau est une pure merveille...

chantal r.
***********





Publié dans musique

Commenter cet article