correspondance avec Lee Ufan

Publié le par marybel dessagnes et chantal robillard





  un auditeur bien particulier



 une photo de notre auditeur le plus assidu : un gros caillou artistique (en plastique ? je n'ai pu toucher la matière, faute de temps, et je le regrette) ;

d'abord, bien sage, pendant la répétition :





puis encore plus attentif, bien qu' entouré de tous côtés, serré de près et voyant fort mal la scène, pendant l'audition à st louis...







































ce brave spectateur prenait tout de même deux-trois places à lui tout seul !


                          mais ce n'est pas tout : derrière nous, sur le mur, regardez bien ...


non, ce n'est pas une petite porte d'accès à la cheminée pour les ramoneurs, c'est une oeuvre d'art, dans un très joli dégradé de gris, reproduite également sur les trois autres murs de la salle.

ces oeuvres ( sculpture et peintures) sont de Lee Ufan, artiste coréen minimaliste. la série des "portes de cheminée" s'appelle  en réalité "correspondance".


2 de ces 4 "correspondances" sont visibles sur la photo de répétition ci-dessous.





ce titre de Lee Ufan établit ainsi une complicité inattendue avec notre mise en commun de deux langages artistiques différents : musique et littérature.

quel plaisir  rétrospectif d'avoir pu lire et jouer de la flûte dans une salle qui avait déjà inspiré un plasticien !




ch.r.
*****



Publié dans art contemporain

Commenter cet article