"Na !", haïkus à la troubaderesse Na Castelloza (1)

Publié le par marybel dessagnes et chantal robillard

 

 

 

 

 

 

 

 

Tombeau pour une troubaderesse

 

 

(suite de 3 poèmes pour les 20 ans de la Revue alsacienne de littérature)

 

 

 

  1. 1. Na ! ( haïkus partiellement monosyllabiques )

     

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai lu hier dans un

Manuel Assimil dit

« L’Auvergnat d’poche »,

 

Qu’il y eut ici *, joie,

Une vraie châtelaine

Troubaderesse,

 

C’est incroyable !

Que j’aimerais trouver ce

Hameau Meyronne !

 

Je me demandais

Pourquoi dans les sextines,

Terines, nines,

 

Un rien m’attirait.

Ma « Sizaine des Cendreux »,**

Sextine en prose,

 

Sur la montée de

Langeac vers le Mont Mouchet

Finit à Ruynes.

 

La châtelaine,

Dame Truc de Meyronne,

Na Castelloza,

 

A vu tous ces bois,

Forêt de Pourcheresse,

En a fait des vers,

 

 

 

 

J’en suis certaine,

Contre le vent qui hurle

Et contre les loups.

 

Rage d’écrire,

Contre tous les hurlements,

Haines, jalousies.

 

De vos temps, le jour,

Sur quoi, qui, écriviez-vous,

Na Castelloza ?

 

Je mets des mots sur

Vous, je vous vois près du feu,

A tourner les vers,

 

Chercher la rime,

Puis trouver la sextine.

Entre les haïkus ?

 


 

 

 

Copyright Chantal Robillard

 


 

 

 

 

*au fond de la vallée de la Desges, juste en dessous de Venteuges et du mont Mouchet.

 

**nouvelle publiée dans le numéro 70 de la Revue alsacienne de littérature en 2003, puis en 2004 dans mon troisième livre : "Hôpital Cendrillon"( Toronto, éditions du GREF).

 

 

les 2 photos sont prises à Chanteuges (43), non loin de Meyronne ; la rivière qui coule est l'Allier, dans laquelle se jette la Desges à l'entrée de Chanteuges.

 

Publié dans littérature

Commenter cet article

camille de langeac 16/04/2009 18:56

mais c'est la banlieue de langeac, tout ça !!!

marybel dessagnes et chantal robillard 16/04/2009 19:10


mais oui, chère Camille ! je n'ai pas de photos de Meyronne, où il n'y a plus rien à voir, alors j'ai pris comme exemple Chanteuges, au confluent de l'allier et de la desges.
chantal