se remembrer de Clémence

Publié le par marybel dessagnes et chantal robillard

 

 

 

 

 


 

Se remembrer de Clémence

(dentelle d’espère)


Clémence en détresse.
Ne cessent père et mère
De désespérer.

Clémence éphémère.
Ses verts étés espèrent,
Stress, ne décéder.

Clémence en tendresse,
Ne cessent père et mère
De le répéter.

Jetée céleste :
Ne décède Clémence,
Reste éternelle.

Perchée en pensées
Tendres de père et mère.
Belle Clémence.


© Chantal Robillard

citation : "Chantal Robillard est membre de la liste OULIPO où, dans la lignée de Raymond Queneau et George Perec, elle s'intéresse à la poésie sous fortes contraintes. On observera que son poème ne comporte pas d'autres voyelles que "e"."

Ce poème est publié sur le site d'Alain Le Pourhiet, père de Clémence et auteur de « Cueille la nuit », témoignage sur la maladie puis le décès de sa fille :

http://alepour.free.fr.

Merci à Alain pour la photo de Clémence, ci-dessus, prise en 1991.

Publié dans textes oulipiens

Commenter cet article