Intervention auprès d'enseignants en Autriche, 1.

Publié le par chantal robillard lectures

 

 

 

 

  Vienne-Chateau_de_Schonbrunn.jpg

 

(photo Wikipedia)

 

 





 

- ANIMATION

D'UN STAGE SUR LA POESIE FRANCAISE CONTEMPORAINE

EN AUTRICHE

 


 

1.

Il me semble que c'était à la fin du siècle dernier.

Il paraît qu'on cherchait un écrivain pour animer, près de Vienne, un stage sur la poésie française contemporaine.

Il me semble que c'était pour des enseignants de français autrichiens. Dit-on plutôt : des enseignants autrichiens de français ?

Il paraît que l'ambassade de France avait eu mon nom plusieurs semaines en amont de son appel.

Il me semble que l'attachée linguistique qui me téléphona était très stressée et  pressée de régler vite vite vite le problème.

Il paraît que j'avais peu de temps pour me décider.

Il me semble que c'était payé par le système des per diem, qui couvre  les frais de séjour. Donc que les heures d'enseignement ( 5 jours pleins !) seraient bénévoles...

Il paraît qu'il fallait que j'avance tous mes frais.

Il me semble que j'ai refusé très fermement d'avancer le billet d'avion.  Me prenait-on pour Crésus ?

Il paraît qu'on ne trouva personne d'autre et qu'on revint vers moi en acceptant de m'envoyer le billet (les billets électroniques n'existaient pas encore).

Il me semble que j'étais surprise et finalement contente, car je n'y croyais plus, ayant été très ferme, voire glaciale, au téléphone à propos du billet d'avion.

Il paraît qu'en échange de leur mansuétude, il faudrait que je me débrouille seule à l'aéroport ( je ne connaissais pas Vienne, je ne parle pas l'allemand).

Il me semble que le billet était moins cher ainsi, donc on me fit arriver un samedi pour n'intervenir que le lundi : je ne verrais personne de l'ambassade jusqu'au lundi matin, j'avais presque tout mon week end pour découvrir Vienne.

Il paraît que, malgré ma demande, aucun des enseignants du stage à venir n'était disponible pour me faire visiter sa ville...

(à suivre)




©  Chantal Robillard

Publié dans rencontres scolaires

Commenter cet article

Claudius 17/02/2012 11:42


Il me semble qu'on fait toujours grans tapage autour de la notion de la culture française dans le monde mais il me semble que ce n'est pas là qu'on met le plus de moyens !
Il paraît que c'est normal.

chantal robillard lectures 18/02/2012 17:48



il y a eu pas mal de moyens, dans le temps, là dessus !



Lysette Brochu 27/01/2012 18:43


Vite ! la suite...


Mon auteur préféré a toujours été Stefan Zweig. Il ne reconnaîtrait plus Vienne. Dis moi que tout finit bien ? Tu as été bien courageuse de t'aventurer seule. Je te souhaite une belle journée de
douceur...

chantal robillard lectures 27/01/2012 19:55



oui, oui, la suite arrive ! comment vas-tu Lysette ? pas trop de neige, dans ton Québec ? belle fin de semaine à toi aussi et bise à Maurice...



Nathalie Dau 26/01/2012 18:13


Le plan moisi !

chantal robillard lectures 27/01/2012 10:23



au départ, oui et j'avais fort envie de refuser net... mais bien envie aussi d'aller voir Vienne ! à partir du moment où ils m'envoyaient le billet, j'avais peu de raisons de refuser
l'expérience, qui pouvait m'apporter plus tard des prolongements.


attends la suite !



pichenette 26/01/2012 18:02


Il semble que cela commençait sous de mauvais auspices!


Il parait que les Autrichiens sont accueillants, mais il me semble que non!

chantal robillard lectures 27/01/2012 10:22



là pour l'instant on parle des français de l'ambassade, ce sont eux qui me faisaient venir, avec insistance en plus... je soupçonne fort  qu'ils avaient invité qqun d'autre qui
leur a fait faux bond qq jours avant... attends la suite, elle arrive ! comme j'ai choisi une forme "à démarreur" ça prend plus de temps à raconter.