Récital de poésie, 2 : le compteur électrique

Publié le par chantal robillard lectures

 

  et attention : je suis du Sud ( midi moins le quart),

que les e dits muets au Nord se prononceunt en fin de vers !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Compteur électrique

 

 

(un carré de sizains)

 

 

 

 

 

 

1.

 

Ma maison de Sausset

Etait bien étrange.

Il se passait toujours

Ceci d’insolite :

Lorsque nous arrivions,

En train bleu, bois dormants,

 

 

2.

 

Vite notre pépé

Se précipitait vers

La boîte du compteur.

«Il a encore baissé!»

Clamait-il aussitôt,

après l’avoir branché.

 

 

3.

 

Alors mes grands-parents,

Auvergnats si radins,

Couraient tout allumer,

Tout ! toutes les pièces

De la cave au grenier !

Une vraie gabegie !

 

 

4.

 

Durant notre séjour,

Des ampoules à cent watts

Brûlaient, luisaient, brillaient,

Scintillaient de partout :

Un Noël hors saison,

Hurlant qu’on était là !

 

 

 

5.

 

C’est peut-être pour ça

Que nos riches voisins

Nous prenaient pour des fous

Presqu’aussi riches qu’eux,

Et daignaient m’inviter ?

 

 

6.

 

J’eus bien plus tard la clé.

Le compteur défaillant

Tournait en arrière*

Dès que nous repartions.

Pour ne pas le changer,

Il fallait… rattraper !

 

 

 

 

 

 

©Chantal Robillard

 

* et l'on s'étonne, après, que j'écrive des sextines avec leurs Tornades !


Commenter cet article

monique siozade 12/10/2011 16:18



bonjour beau texte sur le compteur  edf de sausset histoire que je ne connaissais pas  beucoup d'humour ou comment faire tourner un compteur a l'envers   bonne memoire des
détails de vacances d'enfant



chantal robillard lectures 13/10/2011 09:00



tu ne connaissais pas cette histoire ? on en a pourtant parlé lgtps dans la famille, c'était la grande rigolade, ce compteur dont il fallait faire redépasser le niveau du séjour
précédent et toutes ces lumières gâchées pour cela ! je ne sais comment cela s'est fini, si l'EDF l'a changé un jour ou si à la vente de la maison ça continuait encore...



pichenette 08/10/2011 18:35



Extraordinaire! Je lis, je ris et je relis, je reris et je...



chantal robillard lectures 08/10/2011 20:04



remets-toi, remets-toi ! mais c'est bien une histoire authentique et non une galéjade ! je ne sais plus comment elle s'est terminée, si l'EDF a découvert le pot aux roses... mais il
est arrivé à mes grands-parents, malgré les lumières allumées, toutes, ce qui est un comble pour des gens très économes, de repartir avec un kilométrage au compteur... moins important qu'à
l'arrivée !!! (ils allaient à Sausset les Pins trois ou  quatre fois par an, et une quinzaine de jours à chaque fois.


le comble de l'Auvergnat ? bouffer de la lumière à tire larigot  pour en payer un peu quand même !