salon du livre de colmar 2010

Publié le par chantal robillard lectures

 

 

 

 

 

 

 

Quelques images...

 


(en musique avec "des pas sur la neige" de Debussy)

 

 


de Colmar sous la neige,

 

IMG_5802.JPG

vue depuis l'hôtel, le vendredi soir...

 

 

 

 

 

de mon intervention au collège Saint-André ( le jour de la Saint-André !),

 

 

 

IMG_5786.JPG

 

petit atelier de poésie sur les "abécédentelles" et les abécédaires poétiques

( cf : http://chantalrobillard.over-blog.com/categorie-10554594.html   )

 

 

 

IMG_5788.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  et...

 

 

 

 

 

IMG_5790.JPG

 

 

 

 

 

quelques conseils aux futurs poètes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis, au salon du livre de Colmar 2010 :

 

 

 

 

IMG 5796

 

sur le stand de la librairie "l'Usage du monde",

 

 

IMG_5797.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et toujours, la neige au rendez-vous dans les rues le dimanche matin...

 

 

IMG_5804.JPG

 

 

mais hélas, personne, à part une journaliste, critique littéraire d'un célèbre hebdomadaire télévisuel et néanmoins culturel, et deux-trois auteurs jeunesse, ne s'est intéressé au recueil  de la revue Brèves sur Pascal GARNIER : Pascal était pourtant souvent  intervenu en Alsace dans les années 90 !


Commenter cet article

pichenette 08/12/2010 19:48



Incroyable! J' ai beau entendre ces constats de toutes parts, j' ai vraiment du mal à intégrer ces réalités de recul du niveau scolaire. Mais ils avaient l'air attentifs, je crois en
l'intelligence, et je suis sure que ce cours si différent leur aura été profitable.



chantal robillard lectures 09/12/2010 10:01



je pense aussi, la prof me l'a dit et une autre prof du même établissement est venue me voir le lendemain au salon pour me demander comment procéder pour me faire intervenir dans sa classe de ...
première au printemps. donc le bouche à oreille a fonctionné.


oui par rapport à mes premières interventions il y aura bientôt quinze ans, le niveau a terriblement baissé ( mais au fond cela fait presque une génération !) ; c'est vraiment surtout la
pauvreté du vocabulaire qui me sidère; on a l'impression qu'ils utilisent chacun  trois cents mots au maximum... je leur ai montré deux- trois
"abécédentelles" de mon blog Venise sur écran : ils ne comprenaient pas un mot sur cinq, et pourtant c'est la forme la plus facile, l'abécédaire ! substantif + adjectif, pas de conjugaison, pas
ou peu de pluriel et l'imagination de chacun mise à contribution à son gré pour en refaire (sur une autre ville qu'ils aiment), ce qui était le but recherché.


et ce constat accablant : sur chaque ville, de chaque gamin, à la lettre s : un stade de foot ! à la lettre f, le foot toujours ! mais caractériser une ville
qu'ils aiment par des monuments, bien peu savaient le faire... pour bruxelles, j'ai eu aussi... les frites ! pour paris, même pas le métro ni l'arc de triomphe, seule la tour eiffel ressortait
pour ceux qui avaient choisi paris. ceux qui avaient choisi colmar, leur propre ville, ne connaissaient pas le Koifhus, pourtant emblématique et en plein centre ville, et bien utile pour la
lettre k !


j'espère que j'aurai pu leur éveiller un peu l'esprit...


 



pichenette 07/12/2010 21:10



Ce doit être formidable d'intervenir dans les collèges; ils avaient l'air très attentifs!



chantal robillard lectures 08/12/2010 16:31



oui, ils étaient très enthousiastes, mais quelle galère d'intervenir auprès de 6èmes : pas de vocabulaire, pas de grammaire, ils en sont au niveau des CM1 d'autrefois... Un élève
avait choisi comme sa ville préférée..."Lisebome" ! Un autre "Brucksel" et son "manéquinpisse" ! Je plains leurs profs de français.


Alors mes textes oulipiens de jeu et de détournement de contes, là dessus... Je préfère nettement les 4°-3° ou les lycées, quand j'ai le choix ! Au moins ils ont un peu plus lu, ils
ont un peu plus de structuration de la langue.