Imaginales, 2012, suite inédite : impressions de lecture d'une lectrice sur les 7 fins de Blanche-Neige...

Publié le par chantal robillard lectures

 

 

images-2-dessagnes-robillard-4860.JPG

"le couvige allait bon train", illustré par le regretté Charly BARAT

 

 

Je reçois hier un courriel d'une jeune femme passée aux Imaginales le dimanche matin,

et qui m'écrit ceci :

 

 


"Les sept fins de Blanche-Neige", impressions de lecture


 
Bonjour,


Si je me permets de vous contacter, Madame, c'est pour vous remercier par rapport à ce que votre livre, "les sept fins de Blanche-Neige", m'a apporté à sa lecture.
J'ai acheté ce livre tout à fait par hasard. je vous avais rencontré aux Imaginales 2012 et ce que vous m'aviez dit de ce livre avait attisé ma curiosité. Je dois avouer que je n'ai pas été déçue : ce livre est tout simplement savoureux. Ce qui m'a fait l'apprécier est bien entendu l'originalité des nouvelles et de ces différentes personnalités du personnage de Blanche-Neige mais surtout tout le travail littéraire qui tourne autour de ces nouvelles. Si je suis une grande lectrice, je suis aussi une amatrice de littérature dans le premier sens du terme. Je n'aime pas tant l'histoire que sa narration et la recherche autour de l'emploi des mots. J'ai trouvé dans votre livre un travail littéraire très recherché et très réussi. Notamment cette nouvelle dans laquelle la seule voyelle est la lettre "e". Ces jeux littéraires m'ont toujours fascinée par leur difficulté et pourtant le résultat parait si naturel à la lecture.
Enfin toujours est il que je tenais à vous complimenter sur cet ouvrage qui m'a fait passer un délicieux moment de divertissement.
Je vous souhaite une bonne continuation pour la suite.


Marie H.

 

 

Je ne vais  pas bouder mon plaisir, c'est si rare d'avoir des impressions de cette qualité et dont l'auteur prend la peine de vous rechercher pour vous les communiquer !

Merci, Marie H., pour ce beau témoignage,

tous mes voeux vous accompagnent pour vos prochains concours !

 

Hum, certains blogueurs, "lecteurs en biais" de mon "dit du Drégonjon et de son Elfrie" feraient bien de le relire en cherchant mieux du côté du jeu des voyelles...

 

Il est vrai qu'un monovocalisme se voit nettement plus qu'un lipogramme !

 

 

Chantal R.

*************

 

 

 

charly-barat-7-fins-BN-oulipiens.JPG

 

et pour la bonne bouche, sept joyeux Oulipiens vus par Charly BARAT 

dans "le Blues du millénaire" :

Jacques Roubaud, Jacques Jouet, Harry Matthews, Hervé Le Tellier, Marcel Bénabou, Paul Braffort

et, en bas à droite, Paul Fournel.

 

***

Commenter cet article

Nathalie Dau 25/06/2012 19:29


Ah, ça fait plaisir quand on reçoit de si gentils et si intelligents retours de lecture :-)

chantal robillard lectures 26/06/2012 08:45



oui, n'est-ce pas ? ça nous change un peu des gens qui effleurent et feuillettent négligemment les pages des anthologies... .


ouf il y a de vrais lecteurs-trices, qui passent dans les festivals pour vraiment découvrir nos livres et nos écritures ! je le savais, mais ça fait du bien d'en avoir la preuve
tangible...


bisous, Nathalie !



pichenette 25/06/2012 18:26


J'adhère totalement à la lettre de ctte lectrice! Et c'est par le biais de ce livre que j'ai découvert ton travail, avec tant de surprises... belles surprises!

chantal robillard lectures 26/06/2012 08:40



merci encore Pichenette, ce fut une riche participation de ta part, et ça continue ! bel été, bises, chantal.